25/01/2017

Fest deiz et fest noz de soutien à la lutte contre l'extraction de sable

Une trentaine de participants bénévoles (en solo, duos, trios et un quintet) sont annoncés sur la scène de ce rendez-vous festif. 
Un grand merci à eux !


https://www.helloasso.com/associations/peuples-des-dunes-de-batz-a-brehat/collectes/x

19/01/2017

Macron à Quimper : que nous dit-il ?


M. Macron nous dit :
  1. Alors ministre en charge, il a ressenti la nécessité de compléter la loi par des dispositions particulières : il avance ainsi que la loi nest pas adaptée à la réalité environnementale. Justement, nous, PDDBAB avions prévu dinviter tous les candidats à la future élection présidentielle à se positionner sur la réforme (en cours) du code minier.
  2. L'état préalable complet resterait donc encore à faire, ce qui n'a pas empêché la signature du décret accordant cette concession à la CAN (sept 2015), puis l'autorisation de travaux (déc 2015).
  3. La zone concernée est "encore un peu trop près" : le décret aurait donc été signé sans que sa localisation soit identifiée ?
  4. L'extraction au large aurait la préférence de l'ancien ministre mais le décret priorise-t-il cette option ? Non, la concession est uniquement accordée pour la Baie de Lannion et sans que les besoins réels soient évalués ! L'extraction au large supposerait aussi qu'il y ait vraiment du sable coquillier...
  5. Il confirme que l'extraction se fera !

En s'exprimant ainsi M Macron remet en cause son propre décret : c'est tant mieux, nous aussi ! Par ses doutes et interrogations, il interpelle implicitement les autres candidats : s'il y a bien quelque chose qui ne fonctionne pas, quelle sera leur attitude ?

La bonne nouvelle est que M Macron lâche clairement l'industriel Roullier ! Après ça, quel autre candidat osera encore soutenir ce groupe ? Rappelons que les Préfets ont décidé d'alourdir le cahier des charges de l'exploitant, ce qui motive la suspension.

https://www.helloasso.com/associations/peuples-des-dunes-de-batz-a-brehat/collectes/x

10/01/2017

Quand macareux et fous de Bassan suscitent l'inquiétude...

"L’avenir de l’espèce repose surtout sur des paramètres démographiques et sur des facteurs écologiques". 
Voilà des paramètres bien étrangers aux décisions de justice et aux appétits industriels !

Voir ici  et sur Fr3 Bretagne le 10/01 (à 9 min 10 sec)


https://www.helloasso.com/associations/peuples-des-dunes-de-batz-a-brehat/collectes/x